« Warren Buffett : l’homme le plus riche du monde » de Hélène Constanty

Catégorie: Interviews Business
écrit par: ronan

Warren Buffett est régulièrement classé comme étant l’homme le plus riche du monde depuis les années 90 par le magazine Fortune. Comment est-il arrivé à gagner autant d’argent ? Quelle a été sa stratégie ? Quels sont les pièges dans lesquels il est tombé ? Que pouvez-vous apprendre de son parcours ? Vous en saurez beaucoup sur sa stratégie en lisant le rapport annuel de son fonds Berkshire Hataway. En apprendrez-vous encore plus en lisant « Warren Buffet : l’homme le plus riche du monde » écrit par Hélène Constanty ?

Warren-Buffett-Homme-le-plus-riche-du-monde

1ère partie : l’investisseur intelligent

Le livre de Benjamin Graham intitulé « L’investisseur intelligent » a été une révélation pour Warren Buffett. Il en retire plusieurs règles. Règle 1 : les actions sont de petits morceaux d’une entreprise. Règle 2 : considérez les marchés financiers et leurs fluctuations comme des alliés. Warren Buffett agit alors comme un investisseur et non comme un spéculateur. Il développe d’ailleurs une aversion pour le comportement grégaire de Wall Street. Sa stratégie est d’acheter quand les autres vendent et de ne pas paniquer quand la bourse va mal. Appliquées avec un zèle scrupuleux, ces règles sont d’une efficacité redoutable et constituent un véritable bouclier contre les risques.

Dans son portefeuille, Warren Buffett panache les entreprises familiales et les grandes entreprises comme Coca-Cola, Procter&Gamble, American Express, Pampers ou Gillette. Il applique plusieurs filtres pour sélectionner ses titres : la simplicité du business model, la stabilité de l’entreprise, les perspectives favorables à long terme et l’historique du retour sur les capitaux investis. Le bénéfice par action ne l’intéresse pas, seule la rentabilité des capitaux compte. Warren Buffett investit de grosses sommes sur un petit nombre d’entreprises, ce qui lui permet de bien les connaître. A chaque achat il se demande « Est-ce-que j’achèterais si la Bourse devait fermer ce soir et ne pas ouvrir d’ici 5 ans ? ». Car c’est à l’achat qu’il fait son profit : le prix doit être bas.

Le livre « Warren Buffett : l’homme le plus riche du monde »d’Hélène Constanty vous fait découvrir ensuite l’histoire très intéressante de Berkshire Hathaway, le fonds de Warren Buffett, disponible sous le code BRK. Cette histoire vous montre comment Warren Buffett a appliqué toutes ses règles concrètement. Elle est caractérisée par une boulimie d’achats à chaque crise depuis 40 ans, lorsque les prix sont bas, comme en 1973, 1979, 1990 et 2002. Le résultat est un gain de plus de 20% par an depuis 40 ans pour le fonds Berkshire Hataway.

 

2ième partie : la méthode Buffett

Dans son portefeuille Warren Buffett possède aussi, à côté d’entreprises comme Coca-Cola ou Procter&Gamble, des affaires familiales peu connues en dehors de leur Etat. Il les possède à 100% et n’a jamais revendu aucune d’elles. Il recherche trois qualités principales chez les dirigeants de ses sociétés avant de les acheter : l’honnêteté, l’intelligence et l’énergie. Vous apprendrez également dans ce livre sur Warren Buffett comment les grandes entreprises maquillent leurs comptes et comment il les détecte afin de les éviter.

La stratégie de Warren Buffett repose également sur le fait de ne choisir que des valeurs sûres. Comme l’assurance, au travers de Geico par exemple, qui lui génère un cash flow gratuit, via les montants des adhésions, lui permettant d’effectuer de nouvelles acquisitions. Parmi les autres valeurs sûres, vous trouverez par exemple le Washington Post ou Coca-Cola. Le livre d’Hélène Constanty vous explique les raisons et l’historique de ces achats. Vous y découvrirez comment un investisseur réussi ses plus gros coups.

Warren Buffett sait aussi s’entourer. Bill Gates, par exemple, investit 500 millions d’euros dans BRK suite à leur rencontre et Warren Buffett lègue de son côté sa fortune à la fondation Gates. Katerine Graham, propriétaire du Washington Post lui apprend à se tenir en société et à rencontrer les grands de ce monde. En échange il lui apprend la gestion et la direction d’une entreprise. Les bénéfices avant impôts du Washington Post passent de 10% du chiffre d’affaires à 32%. Les 10 millions investis par Buffett dans le Washington Post génèrent 1 milliard !

Parmi les erreurs de parcours, les junk bonds de la fin des années 80 font trébucher Warren Buffett. Il part sauver des entreprises menacées, ce qui est contraire à ses principes. Il aide par exemple la banque Salomon Brothers, qui avait financé son rachat de Geico. Lorsque le scandale financier de la fraude aux bons du Trésor Américain éclate chez Salomon Brothers, Warren Buffett réalise son chemin de croix. Il est contraint d’aider Salomon Brothers jusque son rachat par Citigroup.

 

3ième partie : le sage d’Omaha

Warren Buffett est présenté comme un américain dont le seul plaisir est d’investir pour s’enrichir. D’ailleurs pourquoi dépenserait-il quand son argent lui rapporte 21,5% par an ? Sa seule autre passion est le bridge car le contrôle des émotions y est indispensable comme dans les investissements financiers. Warren Buffett apparait dans le classement Forbes en 1983 et en prend la première place en 1993 avec 7,6 milliards. Il en est le numéro 1 à nouveau en 2008. Les moments de doute existent aussi comme en 1969, où il dissout son fonds alors que réalise +59% ! En 1970 la Bourse s’écroule.

Dès son enfance, Warren Buffet a développé une passion pour les chiffres et l’argent. Les 9 000 dollars qu’il possède en 1950 deviennent 128 000 en 1956. Il travaille avec Benjamin Graham pendant 2 ans sur les valeurs sous-côtées. Puis il créé le fonds Buffett Partnerships Ltd. Celui qui investit dans son fonds perçoit tous les gains jusque 4% de performances. Au-delà, 25% des gains vont à Warren Buffett. C’est sa seule rémunération. En échange il veut les coudées franches et pas de questions. Il y a placé toutes ses économies. Son fonds gagnera 30% par an pendant 13 ans, jusque sa dissolution.

La contre-partie est que Warren Buffett est un père froid et distant. Il délègue tous les aspects matériels à sa femme. Ses enfants ne savent pas que leur père est milliardaire. Warren Buffett est un père présent mais absent psychologiquement. Il est plongé dans la lecture de rapports annuels et de tableaux financiers. Il ne laissera pas de gros héritage à ses enfants.

 

Mon avis sur ce livre

J’ai trouvé le livre « Warren Buffett : l’homme le plus riche du monde » très facile à lire. Il se lit comme un roman. Vous n’y trouverez pas de termes financiers spécifiques, il est accessible à tous. Il regorge plutôt des bons mots et de l’humour de Warren Buffett, vous rendant le personnage attachant. Ce livre est surtout très instructif sur la stratégie de Warren Buffett, sans en occulter les inconvénients. Il ne rentre pas dans le détail précis de ces stratégies mais vous fournit une vision d’ensemble. Vous y apprendrez quelques bonnes règles de gestion de votre portefeuille. C’est à ce titre que je vous le recommande.

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)