Interview Blog et Business sur Internet : ecommerce vs Niches AdSense vs Affiliation

Catégorie: Interviews Business
écrit par: ronan

Interviews blog et business : C’est une série d’interviews dont l’objectif est de connaître les astuces et les petits secrets de blogs de différentes thématiques, tenus par des blogueurs qui arrivent à gagner plus d’argent en monétisant leur contenu.

Pour cette nouvelle interview, j’ai demandé à un ami belge (Thomas, alias LapinLove404) de nous faire un retour d’expérience sur la création (et le flop) d’un site de e-commerce, puis le succès de plusieurs sites de niches sur lesquels il exploite à la fois les publicités AdSense et l’affiliation pour générer un revenu qui ne cesse de gonfler et qui dépasse de plus en plus les 1000 euros mensuels. Je vous invite tout particulièrement à porter attention à la technique que Thomas suit pour trouver une niche qu’il pourra exploiter efficacement… c’est très enrichissant (intellectuellement parlant, mais pas seulement comme vous l’aurez compris… ;-)

Ronan : Bonjour Thomas, merci d’avoir accepté mon invitation pour faire cette interview sur la création de business sur Internet et sur la monétisation des blogs. Première question: il y a quelques années, tu as lancé une boutique de e-commerce de T-shirts qui s’appelait Manteela (d’ailleurs je porte un de ces T-shirt en rédigeant cette question…)…c’est dans ce cadre qu’on s’était rencontré d’ailleurs mais depuis tu as fermé boutique… D’après ton expérience concrète et le recul que tu as pu prendre depuis, peux-tu nous donner quelques ingrédients indispensables à la réussite d’un site de e-commerce et les écueils qu’il faut absolument éviter d’emblée ?

Thomas : Bonjour Ronan. Effectivement, je me souviens d’une première interview et d’une rencontre a propos de Manteela. De l’eau a coule sous les ponts depuis et Manteela n’a jamais été un business florissant mais ca reste une expérience enrichissante.

D’un point de vue e-commerce, J’ai fais tellement d’erreur dans le lancement de cette boutique que je ne sais pas trop lesquelles sont les pires et lesquelles restent viables.

Bon, je dirai qu’une première erreur a probablement été de croire qu’on pouvait lancer ca sans y mettre plus de quelques centaines d’euro. Et je ne parle pas ici des frais de mises en places ou de création de site – Ca on savait a peu pres faire et on aurait pu se contenter d’investir notre temps. Non, je parle de l’investissement dans le stock de départ, dans un minimum de marketing, des frais de fonctionnement,…

Lié a ce non-investissement, je crois aussi qu’on aurait pas du prendre ca aussi peu au sérieux. L’idée derrière Manteela a toujours été « faire un site entre potes et tant mieux si ca rapporte de l’argent ». Du coup, on n’a pas vraiment pris l’aspect « business » au sérieux. On ne cherchait par exemple même pas a savoir quel était notre seuil de rentabilité. On faisait imprimer des t-shirts qui nous plaisaient et on les vendait de manière à dégager un peu de bénéfice.

Attention, je ne dis pas qu’il faut forcement avoir un business-plan en béton – En fait, je ne crois toujours pas aux business plans. Mais je pense qu’il faut être prêt a se mouiller financièrement et qu’il faut assumer des le départ l’aspect « business » pour que ca marche sérieusement.

Un hobby ne devient pas tout seul un business qui fait vivre.


Ronan : Depuis, cette expérience de boutique de e-commerce, tu as plus recentré tes activités sur le web dans la création de blogs ou sites d’information dans quelques niches spécifiques. Sans forcément tout nous dévoiler, peux-tu nous expliquer la manière avec laquelle tu as choisi ces niches d’information et les mots clés correspondants (et peut-être nous présenter brièvement certains sites ?) ?

Thomas : En fait, entre les deux, j’ai bossé pendant plusieurs mois pour une boite qui faisait un peu de tout dans le web lors d’une année « speciale » que nous avions décide de vivre a l’etranger ma femme et moi. je suis rentre la comme webdesigner mais j’ai finalement fais un peu de tout : Création de site, graphisme, rédacteur, trafic manager, gestion d’affiliations,…

Une fois revenu en Belgique, je me suis dit que je pourrai utiliser une partie de ce que j’avais appris pour arrondir mes fins de mois. Tout en cherchant un autre boulot, j’ai donc bossé sur un ou deux sites dans le but d’y poser des pubs adsense et/ou des liens d’affiliation. Je connaissais le principe, avais une ou deux niches rentables en un peu de temps devant moi entre deux entretiens d’embauche.

Pour mon premier site, j’ai simplement repris une niche sur laquelle mon ancien employeur faisait un bon chiffre. J’avais travaillé dessus et comprenais comment en tirer du revenu et pensais donc maximiser mes chances d’y gagner quelque chose. J’ai repris le concept d’un site qui fonctionnait, y ai inclus quelques bonnes idées de sites concurrents sur la même niche et me suis efforcé d’optimiser le tout d’un point de vue monetisation (J’ai commencé mon layout de site en plaçant mes adsense la ou je pensais qu’elles seraient les plus efficaces)

Depuis, j’ai développé deux ou trois plus petits sites sur des sous-niche de cette niche principale. Je commence par regarder quel sont les mots clefs qui m’apportent du trafic et/ou un bon taux de conversion et essaye de comprendre quel information et type de contenu y correspond. De la, je jette un coup d’oeil a la concurrence sur google. Si je pense pouvoir positionner un second site sur des mots clefs associées, je réfléchis a comment le monétiser.

Ronan : Quels sont les régies ou moyens de générer des revenus tu as pu expérimenter sur tes différents blogs ou sites ? Et parmi ces techniques ou ces régies quelles sont celles que tu recommandes chaudement pour quelqu’un qui voudrait monétiser son blog, un site de niche ou lancer son business sur Internet (et à l’inverse, quelles sont celles que tu déconseillerais) ?

Thomas : Je me dis toujours que je vais essayer de nouvelles régies, tester un services promoteurs,… mais finalement, je me retrouve surtout a utiliser les grands classiques.

Google Adsense est pour moi un très bon moyen de monétiser un site… mais pas n’importe lequel. Je crois qu’adsense marche mieux sur des sujets « légers » et un public plutôt ignorant du fonctionnement d’internet. Si je regarde surfer ma grand mère (oui, elle surfe), je vois tres bien qu’elle confond facilement un lien adsense avec un lien de navigation interne. Et ce meme quand il est marque en grand « Publicite » au dessus. Et quand elle clique, elle ne se sent pas forcement lésée d’etre envoyée sur un autre site. Pour peu qu’il parle du sujet qui l’interessait et qu’il correspondent a ce sur quoi elle a cliqué, elle est contente. A l’inverse, de nombreux webmaster reconnaissent tres bien un lien adsense meme quand il est discretement et astucieusement placé. Et je déteste quand un lien de pub me fait quitter un site quand je ne m’y attends pas…

Cyniquement (j’avoue), ce veut dire aussi que des niches visant un public qui réfléchit moins a ce qu’il est en train de faire fonctionneront probablement mieux en adsense. Pour faire dans la caricature, le lecteur d’un site traitant avec sérieux de finance internationale fait probablement plus attention à ce sur quoi il clique que le lecteur d’un blog sur la voyance…

Une autre source de revenus interessante, ce sont les plateformes d’affiliation comme affilinet et netaffiliation. Il faut passer un peu de temps pour apprendre a les utiliser et se debrouiller avec leurs catalogues mais ca en vaut la peine. Mais je débute encore sur ce sujet et n’ai pas de vrai conseils sur le sujet.

Ronan : Gagnes-tu ta vie avec tes sites ou te permettent-ils de couvrir tes dépenses ?

Thomas : je ne gagne pas ma vie avec mes sites mais il couvrent largement leurs dépenses. En fait, je gagne quelques centaines d’euro par mois avec mes sites et je depasse de plus en plus souvent les 1000 euros de chiffre d’affaires. C’est pas le Perou, évidement, mais ces revenus sont en croissance régulière et me semblent tout a fait valables pour le temps que je consacre a mes sites (Si certaines semaines j’y passe facilement plusieurs soirées, d’autres je n’y passe pas plus d’une heure).

Ronan : Peux-tu nous donner une estimation du chiffre d’affaire que tu as pu faire en 2009 ainsi qu’au cours du mois de juin 2010 avec un site en particulier ou avec l’ensemble de tes activités sur Internet pour nous donner une indication de ce qu’il est réaliste de gagner ?

Thomas : J’ai lancé mon plus gros sites en juin 2009. Un an après, en juin 2010, il m’a rapporté 400€ rien qu’en AdSsense probablement autant en affiliations diverses.

Ronan : Comment déclares-tu t’es revenus ? As-tu créé une structure ?

Thomas : Tous mes revenus sont déclarés en tant qu’indépendant complémentaire. C’est un status particulier en Belgique qui correspond a une activite d’independant exercée en plus d’un emploi principal. Ce status coute moins en charge sociale et bénéficie d’une administration allégée mais l’activité d’indépendant ne peut pas prendre plus de temps que mon activite principale.

Ronan : Penses-tu ou espères-tu pouvoir un jour générer suffisamment de revenus passifs (et donc ne plus travailler full-time) avec tes blogs ou sites pour pouvoir en vivre intégralement ?

Thomas : Je l’espères. Mais je ne crois pas que ce sera du 100% passif. A mon avis, il y aura toujours une petite « maintenance » a prévoir. Un premier objectif serait pour moi de generer suffisamment de revenus par mon activité sur internet pour pouvoir travailler ou je veux et quand je veux, tant que j’ai une connexion. De la, je pense qu’il doit etre possible d’automatiser un maximum de choses pour se menager des periodes avec tres peu de travail.

Ronan : Effectivement, c’est un bon objectif de progressivement passer à l’indépendance financière et surtout d’avoir le choix de l’endroit d’où on travaille et quand on le veux… (La Semaine de 4h de Tim Ferris est passée par là… ;-) Merci pour ton temps et tes précieux conseils sur la monétisation :)

Merci pour cette interview, c’est toujours intéressant les retours d’expérience mais… Thomas aurait pu nous en dévoiler un petit peu plus… ;-)

Allons DavidB, que voulais tu de plus ?

Le nom de mes sites ? Nan, ca je me les gardes (quoique ca doit pas être impossible de les trouver).

‘La’ niche ? Je te donne un indice : ce n’est pas un des 4P (Poker, Pills, Porn & Personal Credit) mais ca n’en est pas trop loin.

Et si tu veux de bons trucs et en apprendre vraiment plus, je recommande la lecture de deux autres blogs en plus de gagnerplusdargent.info :
http://www.webmarketingjunkie.com/
http://www.julienbagein.com/

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)