Joseph Aloïs Schumpeter (1883 – 1950)

Catégorie: Economie
écrit par: ronan

Joseph Aloïs Schumpeter est un économiste autrichien du milieu xxe siècle, connu pour ses théories sur les fluctuations économiques, la destruction créatrice et l’innovation.

Il est né dans l’empire Austro-Hongrois, en Moravie. Après des études de droit, il s’installe en Egypte ou il exercera pour le tribunal mixte international.

Depuis ses années universitaires Joseph Schumpeter s’est passionné pour l’économie. En 1908 il publie son premier livre Nature et essence de l’économie théorique. Cet ouvrage est devenu un classique de la statistique économique. Puis en 1911, il publieThéorie de l’évolution économique. Dans ce livre il souligne l’importance de l’Entrepreneur et du processus de « destruction créative ». De 1911 à 1919 il est professeur à l’université de Graz en Autriche.

Après la première guerre mondiale et les nombreux chamboulements qu’elle occasionne, Joseph Schumpeter dirigera une banque privée Autrichienne, la banque Biedermann, elle fera faillite en 1924. A partir de 1927 il est professeur à l’université de Harvard. Il sera nommé Président de l’AmericanEconomic  Association » en 1948.

Il est difficile de classer Joseph Schumpeter dans une école économique. Il a été influencé par le sociologue Max Weber qu’il a connu à l’Université de Graz. Pour lui l’innovation et le progrès technique influencent l’économie. Une innovation majeure entraine la création d’innovations mineures. Cette première phase génère la croissance. Les Entreprises qui refusent de s’adapter aux innovations vont disparaître car non concurrentielles ce qui va générer une phase de dépression, et ainsi de suite. C’est ce que Joseph Schumpeter qualifie de « destruction créatrice » dans son livre Capitalisme, socialisme et démocratie. Derrière une innovation de produit ou de procéder technique, il y a l’Entrepreneur qui est l’élément moteur. Les deux clés de la dynamique économique sont donc L’entrepreneur et l’innovation.

Joseph Schumpeter est convaincu des bienfaits du capitalisme et il énonce que le capitalisme peut survivre que si l’Esprit d’Entrepreneur perdure. Hors il pense que les innovations généreront des grandes entreprises qui seront dirigées non pas par des Entrepreneurs mais par des bureaucrates haut de gamme qui refuseront le risque de la création et ainsi le capitalisme connaitra un déclin qui sera du à son succès. Joseph Schumpeter renvoi dos à dos Marx et Keynes.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)