4 étapes simples pour financer les études de vos enfants

Catégorie: finances personnelles
écrit par: ronan

Si vous êtes comme la majorité des parents, vous rêvez certainement que vos enfants effectuent de brillantes études supérieures. Qui dit brillantes études supérieures dit aussi coûts importants liés à ces études. Si le recours aux prêts est toujours possible, car après tout c’est un investissement pour l’avenir et ces études devraient permettre de trouver un travail qui rémunère bien, le mieux est toujours d’anticiper. Thomas, un fidèle lecteur que je remercie pour sa question, m’a demandé par mail quel outil financier serait le plus approprié pour financer les études de ses enfants. Par exemple s’il a un enfant l’année prochaine puis qu’à 18 ans il souhaite faire une Grande Ecole. C’est un exemple dans lequel je me projette bien également. Voici comment en 4 étapes simples j’envisagerais de financer les études de mes enfants.

placements banque pea bourse patrimoine

1. Détaillez votre projet pour les études de vos enfants

La partie la plus importante, comme pour chacun de vos objectifs financiers, est de savoir quel projet vous souhaitez financer et pourquoi. De vous projeter dans l’avenir en imaginant et en ressentant ce que vous apportera ce projet. C’est la partie la plus importante car c’est elle qui vous permettra de rester motivé pour votre objectif sur la durée et donc de réussir à l’atteindre. Au lieu de n’effectuer qu’un versement de temps en temps pour les études de vos enfants, pour finalement vous rendre compte que vous êtes loin du compte. Que malgré votre anticipation de ces coûts futurs, vous devrez quand même vous serrez la ceinture, ou diriger vos enfants vers des études moins coûteuses. Essayez d’imaginer dans le détail vos enfants, les études qu’ils suivront, leur réussite et ce que vous ressentirez alors. Imaginez les dépenses que ces études occasionneront, en frais scolaires, en habitation, en déplacements, en nourritures, en fournitures, … Renseignez-vous ensuite, auprès de votre entourage, dans la presse spécialisée, sur internet, auprès des écoles visées, sur les coûts requis aujourd’hui, pour obtenir une idée plus précise des coûts engendrés demain. Achèterez-vous un studio pour loger vos enfants sur place ? Une voiture pour faciliter leurs déplacements ? Prévoyez-vous une année supplémentaire en cas de redoublement parce que vous savez que ces études sont difficiles ? Additionnez ces coûts et vous obtenez la somme que vous auriez à payer chaque année si votre enfant avait 18 ans aujourd’hui et envisageait de poursuivre ces études.

 

2. Planifiez votre financement de leurs études

Vous connaissez désormais la somme dont vous aurez besoin chaque année. Vous devez trouvez comment vous allez financer cette somme. Imaginons, pour donner un exemple concret, que vous ayez calculé que vous auriez besoin aujourd’hui de 10 000 euros par an pour financer les études d’un de vos enfants. Vous avez deux enfants, avec 6 années d’études supérieures à financer pour chacun. Vous prévoyez donc un budget de 120 000 euros. Si vous effectuez le calcul aujourd’hui, parce que vous attendez une première naissance, pour acheter la même chose qu’aujourd’hui avec 120 000 euros dans 18 ans, vous devrez disposer de près de 205 000 euros, en tenant compte d’un taux d’inflation moyen de 3% par an. A partir du montant final qu’il vous faudra, vous pouvez effectuer quelques simulations. En commençant aujourd’hui avec 0 euros, pour obtenir environ 205 000 euros dans 18 ans avec un placement sécurisé rapportant 4% par an, vous devrez mettre de côté chaque mois 650 euros. Dès maintenant. Le même scénario, avec un placement rapportant 10% par an en moyenne, vous devrez placer un peu plus de 350 euros par mois. Ce dernier scénario est trop risqué pour être réaliste, mais il vous indique que vous devrez, dans l’exemple précis étudié, placer entre 350 et 650 euros par mois pour n’avoir aucun souci de financement des études de vos enfants dans 18 ans.

 

3. Recherchez le bon support de financement

Le choix de votre outil de financement est primordial. Vous devrez effectuer des retraits réguliers, tous les ans, éventuellement pendant 12 années si chaque enfant effectue des études pendant 6 années et qu’ils ont au moins 6 ans d’écart. Éventuellement il vous restera de l’argent à la fin de leurs études, que vous souhaiterez peut-être faire fructifier. Pour les sommes importantes dont nous parlons le Livret A et le compte titres, par exemple, ne sont pas conseillés. Les dépôts sont trop limités sur le premier alors que le second propose une fiscalité désavantageuse pour de gros montants. Le PEA n’est pas non plus le meilleur choix car après votre premier retrait, soit votre PEA sera clos automatiquement s’il a moins de 8 ans, soit il sera gelé et vous ne pourrez plus effectuer de dépôts dessus. Un contrat d’assurance-vie multi-supports vous permet de placer votre argent de manière sécurisée sur un fond en euros ou plus risquée sur des fonds en unité de compte. Vous pouvez par exemple placer pendant 10 ans votre argent en prenant des risques pour espérer un rendement moyen de 10% par an, puis progressivement sécuriser vos gains sur le fond en euros pour les 8 années suivantes. Vous évitez ainsi le risque qu’une crise boursière vous prive d’une bonne partie de vos gains juste avant que vos enfants ne commencent leurs études supérieures. Avec cette stratégie, dans notre exemple, vous devrez placer chaque mois une somme intermédiaire entre les 350 et les 650 euros calculés plus haut. Le contrat d’assurance-vie vous permet d’effectuer des retraits partiels avec une fiscalité réduite après 8 ans de détention et même, sur certains contrats, de planifier ces retraits.

 

4. Déroulez votre plan de financement

Maintenant que vous savez pourquoi vous avez ce projet et comment vous comptez le réaliser, vous devez passer à l’action pour qu’il se matérialise concrètement. L’idéal pour que votre projet arrive à son terme sans dépendre de vos éventuelles baisses de motivation est de mettre en place un prélèvement automatique sur votre compte pour alimenter votre placement pour les études de vos enfants. Après vous n’aurez plus à y penser chaque mois. Même si vous décidez par exemple de ne placer vos mensualités que sur un fond en euros, pour ne prendre aucun risque, vous devrez quand même suivre votre placement régulièrement, au moins une fois par an. Votre vie évolue et vos objectifs financiers changent. Peut-être qu’un de vos enfants s’orientera finalement vers des études courtes. Peut-être que ce n’est pas deux mais trois enfants dont vous aurez à financer les études. Si vous avez choisi de prendre un peu de risques au début de manière à obtenir un meilleur rendement, et donc à avoir des mensualités moins importantes à verser, vous ne devrez peut-être pas chercher la rentabilité maximale dans le choix de vos fonds en unité de compte. Vous ne cherchez pas à battre les marchés boursiers mais à obtenir une somme fixe au final. Les fonds indiciels peuvent être bien adaptés à ce cas, puisqu’ils vous assurent d’obtenir l
a performance du marché.

Même si vous n’atteignez pas votre objectif, que vous ayez épargné de trop ou pas assez, votre projet vous aura aidé à financer les études de vos enfants ainsi qu’à mieux gérer votre argent en anticipant les grosses dépenses prévisibles. Comment avez-vous financé les études de vos enfants ? Comment avez-vous prévu de le faire si vos enfants ne sont pas encore en âge de poursuivre de longues études ? Quels sont le postes budgétaires que vous avez inclus dans vos calculs ? Que changeriez-vous si c’était à refaire ?

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)